Retour à l'accueil

Accueil / Reportages / 1987 - Les jipis de Becal. [20]

Les "jipis" de Becal. Dès son arrivée à Becal, ville de l'état de Campeche, à mi-chemin entre Mérida et la ville de Campeche, le voyageur confronté aux trois “panamas” en ciment de la plaza principale découvre l’importance de l’artisanat du chapeau dans la vie de cette cité. Originaire de la ville de jipijappa, en équateur, Le jipi est la fibre d'un palmier nain(Carludovica palmata), variété de palmier implantée au Mexique en 1859 par un prêtre catholique, le père Ignacio Barzuna. Les meilleures fibres, comparées parfois à de la soie, au point qu'on obtient des tressages très fins et serrés pratiquement imperméables viennent du centre de la palme et, dès la récolte, les fibres sont triées par catégorie, les plus fines choisies pour leur souplesse et douceur sont mises de côté pour tisser le jipi classique, les autres serviront pour d’autres chapeaux plus rustiques ou pour réaliser des éventails, paniers, souvenirs divers. Derrière presque toutes les maisons de Becal, quelque 2.000 grottes calcaires servent d'ateliers aux tisserands du “panama”, ou “jipi”. La chaleur extrême de la péninsule du Yucatan fragilise les fibres de palmier, obligeant les tisserands à travailler au fond de ces cavernes humides pour maintenir les fibres de palmier moites et flexibles. Sur le sol, huit ou neuf blocs en bois de cèdre d'environ 50cm de haut arrondis sur le dessus à la taille de la tête pour laquelle le chapeau est prévu. Les tisserands les emploient comme gabarits pour tisser les chapeaux à la taille appropriée. Le tissage commence par le centre de la couronne du chapeau, un cercle de paille d'où partent de longues fibres, soigneusement le cercle s’agrandit en utilisant le moule comme guide. Pour leurs “jipis”,Les tisserands passent toute la journée dans les cavernes, pas moins de douze heures voire plus, Il n'y a aucun repos et, si vous vous demandez combien de temps il faut pour tisser un jipi, tout dépend de la qualité, certains prennent deux ou trois jours, mais les chapeaux super-fins peuvent prendre deux ou trois semaines. La finition se fera au grand jour, ébarbage, presse à chaud pour mise en forme selon les styles, blanchiment manuel ou soufrage, décoration.